DIT DE KABIR

Publié le par Lisette



KABIR serait né en 1440 à BENARES, ses parents étaient de la caste des "Julâhâ" tisserands convertis à l'Islam.

Il vit tout de suite en RAMANANDA, le grand Réformateur Vishnouite, le Maître qui lui était destiné et devint son disciple

Ne va pas au Jardin des Fleurs ! Ô ami, n'y va pas, en TOI est le Jardin des Fleurs.
Demeure sur le Lotus aux mille pétales, et là, contemple l'Infinie Beauté



Publié dans RECITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mireille 28/10/2006 22:54

Bonsoir,C'est vrai que l'on cherche souvent ailleurs ce que l'on a à porté de mains; de coeur plutôt.Voici une phrase que j'ai lue sur le blog de http://lungta.free.fr/blog/index.php?UnBon dimanche - MireilleAndrew Cohen : "En chacun de nous, il existe un lieu qui est resté pur, non corrompu et non affecté par le monde extérieur. Nous devons toucher cet endroit extrêmement tendre. Il s'agit d'un lieu très sensible, c'est là que nous ressentons l'amour - c'est là que surviennent la tendresse et la compassion, sans que l'intérêt personnel entre en jeu. "

Lisette 29/10/2006 17:33

Merci Mireille, la phrase de A.Cowhen est très proche de Kabir. Ces penseurs nous apprennent à être moins sévère avec nous-même afin d'y trouver la petite fleur discrète qu'il nous faudrait cultiver.Amitiés

Briesing 26/10/2006 10:51

Bonne journée !

Lisette 29/10/2006 17:29

merci de ton passage